Onglet Vol
HotelWeek end
Aller / Retour
Aller simple
Multi-destinations
Classe économique
Classe affaire
  • Compagnies aériennes
    auditées par la DGAC
  • Service après-vente
    domicilié à Paris
  • La confidentialité de vos données est garantie
  • Solution de paiement
    sécurisé par protocole SSL
  • Pas de vols sur des
    compagnies en liste noire
  • Garantie totale de
    l'APS en cas de défaillance
  • Les tarifs les plus bas à
    n'importe quelle période
  • Assurance annulation en cas de problème
  • L'offre vol sec la
    moins chère du marché

Nos garanties

Compagnies aériennes auditées par la DGAC

Service après-vente domicilié à Paris

La confidentialité de vos données est garantie

Solution de paiement sécurisé par protocole SSL

Pas de vols sur des compagnies en liste noire

Garantie totale de l'APS en cas de défaillance

Les tarifs les plus bas à n'importe quelle période

Assurance annulation en cas de problème

L'offre vol sec la moins chère du marché

Renseignements et réservations

08 92 88 89 49 **

Billets avion Colombie

Les tarifs aller retour les plus récents sur nos billets avion Colombie en class éco

CompagnieTrajetDate DépartDate RetourDatesTarif TTC
air-europaair-europa Paris (ORY)
Bogota (BOG)
06/09/2019 01/10/2019 du 06/09/2019
au 01/10/2019
436€btn_voir
air-franceair-france Paris (CDG)
Bogota (BOG)
08/09/2019 07/10/2019 du 08/09/2019
au 07/10/2019
442€btn_voir
iberiaiberia Paris (ORY)
Bogota (BOG)
05/02/2020 13/02/2020 du 05/02/2020
au 13/02/2020
465€btn_voir
iberiaiberia Paris (CDG)
Bogota (BOG)
05/02/2020 13/02/2020 du 05/02/2020
au 13/02/2020
466€btn_voir
air-europaair-europa Paris (ORY)
Bogota (BOG)
08/09/2019 07/10/2019 du 08/09/2019
au 07/10/2019
469€btn_voir
american-airlinesamerican-airlines Paris (CDG)
Bogota (BOG)
07/09/2019 10/01/2020 du 07/09/2019
au 10/01/2020
471€btn_voir
american-airlinesamerican-airlines Paris (CDG)
Bogota (BOG)
07/09/2019 10/01/2020 du 07/09/2019
au 10/01/2020
474€btn_voir
american-airlinesamerican-airlines Paris (CDG)
Bogota (BOG)
30/01/2020 28/02/2020 du 30/01/2020
au 28/02/2020
476€btn_voir
american-airlinesamerican-airlines Paris (CDG)
Bogota (BOG)
08/02/2020 22/02/2020 du 08/02/2020
au 22/02/2020
477€btn_voir
air-franceair-france Marseille (MRS)
Bogota (BOG)
08/11/2019 17/11/2019 du 08/11/2019
au 17/11/2019
499€btn_voir

A voir : le Temple du Soleil de Sogamoso

SOGAMOSO (Amérique), petite ville assez florissante du département de Boyaca, dans la république de Colombie. Cependant elle est bien déchue en comparaison de ce qu'elle était lorsque, sous la domination des Muyscas, un grand nombre de pèlerins allaient visiter son temple du Soleil et assistaient, tous les quinze ans, à la célébration du sacrifice humain qui devait marquer l'ouverture d'une nouvelle Indiction ou Cycle de quinze années. La victime était appelée guesa, qui veut dire errant, sans maison. C'était un enfant que l'on arrachait à la maison paternelle. Il devait nécessairement être pris d'un certain village situé dans les plaines appelées maintenant les Llanos de San-Juan. Le guesa était élevé avec beaucoup de soin dans le temple du Soleil jusqu'à l’âge de dix ans ; alors on le faisait sortir pour le promener par les chemins que Bochica avait suivis, à l'époque où, parcourant les mêmes lieux pour instruire le peuple, il les avait rendus célèbres par des miracles. A l'âge de quinze ans, lorsque la victime avait atteint le nombre de sunas, égal à celui que renferme l'indiction du cycle muysca, elle était menée en procession par le Suna, qui donnait son nom au mois lunaire. On la conduisait vers la colonne, qui paraît avoir servi pour mesurer les ombres solsticiales ou équinoxiales, et les passages du soleil par le zénith. Les prêtres, xeques, suivaient la victime ; ils étaient masqués comme les anciens prêtres d'Egypte. Les uns représentaient Bochica, qui est l'Osiris ou le Mithra de Bogota, auquel, dit M. de Humboldt, on attribuait trois têtes, parce que, semblables au Trimourti des Hindous, ils renfermaient trois personnes qui ne formaient qu'une seule divinité ; d'autres portaient les emblèmes de Chia, la femme de Bochica, Isis, ou la lune ; d'autres étaient couverts de masques semblables à des grenouilles, pour faire allusion au premier signe de l'année ; d'autres enfin représentaient le monstre Fomagata, symbole du mal, figuré avec un œil, quatre oreilles et une longue queue. Lorsque la procession, qui rappelle les processions astrologiques des Chinois et celle de la fête d'isis des anciens Egyptiens, était arrivée à l'extrémité du Suna, on liait la victime à la colonne qui s'élevait dans une place circulaire, et une nuée de flèches tombait sur lui. On lui arrachait immédiatement le cœur pour en faire offrande au roi Soleil, à Bochica. Le sang du guesa était recueilli dans des vases sacrés. Cette cérémonie barbare, dit M. de Humboldt, présenta des rapports frappants avec celle que les Mexicains célébraient à la fin de leur grand cycle de 52 ans, (Abrégé de géographie de Balbi.)

Source : BDV
Avertissement : ce texte restitue l'opinion de son auteur sur les faits, les choses ou les gens évoqués à l'époque où il a été écrit. O tempora, o mores... cet article est fruit d'un contexte. Il ne présume en rien de l'avis de l'éditeur du site sur le sujet évoqué.